Neuropsychologie

La neuropsychologie clinique est née dans la seconde moitié du 19ème siècle. Elle est devenue 100 ans plus tard une discipline scientifique. C’est une approche cognitive qui consiste en l’application de la théorie du traitement de l’information aux fonctions cérébrales humaines. La neuropsychologie scientifique est devenue, dans les années 1960, une ressource essentielle des services de neurologie, de neurochirurgie, de gérontologie et de neuropsychiatrie.

L’objectif de la discipline

Son objectif fondamental est celui d’évaluer les capacités cognitives endommagées par une lésion cérébrale. Le cas échéant, elle établit en détail les fonctions qui sont restées relativement ou totalement préservées. Dans ce cas, elle met en place un programme de rééducation neuropsychologique en s’appuyant sur les capacités existantes, et en assure l’échange avec les professionnels (orthophonistes, ergothérapeutes…) chargés d’appliquer ces programmes.

L’évaluation

Les déficits cognitifs dont souffre le patient peuvent être cernés uniquement au moyen d’un examen neuropsychologique bien organisé. L’examen doit pouvoir répondre à des demandes de diagnostic tout court mais aussi de diagnostic en vue de la prise en charge rééducative. Dans les deux cas, ce sont les conséquences cognitives, émotionnelles et comportementales des lésions cérébrales qui sont étudiées au moyen de tests.

Les tests

La majorité des tests utilisés en clinique neuropsychologique sont standardisés et ont été spécifiquement élaborés pour mesurer une fonction particulière. Les scores des patients sont comparés à des normes, une moyenne obtenue par un groupe de “sujets sains” de même âge, de même niveau scolaire. Toute évaluation neuropsychologique doit pouvoir fournir un tableau relativement général au moyen de tests mesurant les fonctions cognitives suivantes :

  • raisonnement ;
  • mémoire ;
  • langage ;
  • calcul ;
  • capacités visuo-perceptives et spatiales ;
  • praxies ;
  • attention ;
  • et fonctions exécutives.